Cuir vegan

et autres alternatives

Le coton n’est pas une obligation! Il existe beaucoup de tissus superbes qui mettent nos vêtements en valeur. De temps en temps, il est quand même bon de s’interroger sur l’origine de la matière utilisée. Il existe souvent des alternatives, comme par exemple pour le cuir.

Porter du cuir sans hésiter
Depuis quelques années, beaucoup de personnes ne souhaitant pas consommer de viande et de produits d’origine animale privilégient une alimentation végétarienne ou végétalienne. L’élevage et l’origine des animaux sont principalement en cause. Il serait par conséquent bon de s’interroger aussi sur l’origine des sacs et des chaussures en cuir.

 

L’origine du cuir ainsi que le mode d’élevage du bétail sont rarement précisés.

 

Le label connu sur les produits en cuir indique seulement qu’il s’agit de cuir véritable. Auparavant, le cuir était avant tout un produit de luxe et les produits en cuir italiens sont encore aujourd’hui considérés comme du travail artisanal haut de gamme. Mais la réalité est bien différente: les produits en cuir sont en effet fabriqués le plus souvent dans des pays à bas salaire ou émergents et beaucoup de marques de mode proposent des produits en cuir bon marché – on ne peut donc plus parler de produit de luxe.

 

Outre l’élevage du bétail, le tannage et le traitement du cuir sont souvent aussi extrêmement toxiques. Le plus souvent, les substances chimiques de tannage utilisées nuisent à la santé des ouvriers qui travaillent dans des conditions déplorables, et peuvent pénétrer dans la nappe phréatique et polluer ainsi gravement l’environnement. Face à cette situation, un nombre croissant de marques a cherché à remplacer le cuir par des alternatives végétales durables et trouvé des matériaux intéressants ayant un fort potentiel.

 

Vegan n’est pas forcément synonyme de durable
Beaucoup de fabricants utilisent des matières imitant le cuir à base de plastiques polyuréthane et polyester, généralement dérivées du pétrole, et qui ne sont que partiellement biodégradables. De plus, les produits chimiques nécessaires à la fabrication nuisent à la santé et l’impact énergétique sur l’environnement est aussi discutable que celui des produits en cuir véritable. Heureusement, de plus en plus de fabricants misent sur le polyester recyclé, ce qui permet de réduire la consommation de pétrole brut et d’énergie et évite de produire des matières plastiques neuves. On ne peut donc pas hélas se fier uniquement à la mention «cuir vegan». Par chance, l’étiquette d’instructions de lavage ne renseigne pas seulement sur l’entretien approprié mais aussi sur les matières utilisées – le look cuir décontracté peut donc être adopté en toute bonne conscience!

 

Go green avec le liège et l’ananas!
Il existe également d’autres alternatives élégantes au look en cuir. Quand on se plonge au cœur du monde végétal, on est étonné de découvrir la multitude de possibilités qu’il offre pour la fabrication de tissus. Outre la fleur de coton légère ou les fibres plates du lin, beaucoup d’autres végétaux possèdent des composants appropriés pour la confection de tissus d’habillement. Des matières quasi inexplorées pendant longtemps, sont aujourd’hui de plus en plus utilisées par des designers de renom et des grandes marques de mode.

 

Le liège fait partie des matériaux les plus connus et les plus anciens. Des chaussures, sacs et chapeaux en liège sont fabriqués au Portugal depuis de nombreuses années. Des marques de mode allemandes proposent également depuis quelques années des tissus en liège et le résultat est tout à fait satisfaisant. Le liège est résistant, respirant, imperméable et tient chaud. De plus, le liège est un produit naturel renouvelable et se passe de tannage. Afin de que le liège dure aussi longtemps que le cuir, il est préférable de ne pas laver les sacs, chapeaux et chaussures en cuir de liège. En règle générale, un chiffon humide suffit pour enlever la saleté.

 

Piñatex, une imitation de cuir à base d’ananas, apporte une note d’exotisme. Piñatex a été développé par la designer espagnole Carmen Hijosa et marque des points en termes de durabilité. Pourquoi? Seules les feuilles d’ananas ramassées après la récolte des fruits sont utilisées pour la fabrication. L’augmentation de surfaces agricoles est donc superflue et la consommation d’eau, de pesticides ou d’engrais n’augmente pas. Cela génère parallèlement de nouvelles sources de revenus pour les agriculteurs. La matière Piñatex marque aussi des points au plan esthétique: elle est douce, respirante et souple. Piñatex tient également la distance en matière de stabilité et de solidité. Depuis son développement en 2013, Piñatex est sans arrêt optimisé et amélioré. Son entretien est le même que celui des textiles en cuir, de préférence avec une cire spéciale.

 

Conclusion: Le cuir est solide, facile à entretenir et dure longtemps. Mais de telles propriétés ne font pas toujours le poids face au processus de fabrication de la matière. Les personnes qui souhaitent s’habiller en toute bonne conscience peuvent trouver à l’heure actuelle de nombreuses matières alternatives. Il est facile de trouver sur Internet les produits des marques qui misent sur ces nouvelles matières – et donc sur un processus de fabrication équitable. Découvrons-les!